Découvrez, comparez et réservez votre

Surf camp au Nicaragua

Le surf au Nicaragua

Situé entre le Honduras et le Costa Rica, le Nicaragua est la plus grande nation d'Amérique centrale. Ce pays formé de lacs, de volcans, de montagnes et de forêts tropicales possède également de magnifiques plages le long de la côte Pacifique à l’ouest et de la mer des Caraïbes à l’est. L’océan Pacifique y offre de très bons spots de surf qui font du Nicaragua une destination de premier choix pour les fans de glisse ! La régularité des vagues est assurée par un vent offshore qui fonctionne pratiquement toute l’année. Du débutant au surfeur expérimenté, à chacun son spot : il y en a pour tous les goûts.

Autre atout non négligeable, le Nicaragua est encore largement préservé du tourisme de masse. Les backpackers se concentrent surtout à San Juan del Sur et il suffit de s’aventurer un peu plus au nord pour trouver une côte sauvage totalement préservée et des spots encore inconnus. Vous serez pratiquement seul au line up : dépaysement garanti !

Surf camps au Nicaragua

Il existe de nombreux surfcamps au Nicaragua. Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs d'entre eux afin de vous faire vivre un surftrip inoubliable lors de vos prochaines vacances au Nicaragua !

Découvrir les surf camps au Nicaragua

Pourquoi venir surfer au Nicaragua

Des vagues pour tous les niveaux

Beach breaks, point breaks, reef breaks… au Nicaragua, vous aurez le choix ! Les spots de surf sont adaptés aux débutants mais également parfaits pour les plus confirmés. Parmi les spots les plus réputés, on trouve Playa Maderas à 10 minutes en voiture de San Juan del Sur avec de longues gauches et droites. C’est le spot le plus fréquenté par les surf schools de la côte. Un peu plus au nord, Popoyo propose un beach break, un reef break et un outter reef préservés de la foule dans une ambiance sauvage et bohême. Quant à Colorado, les surfeurs expérimentés y trouveront l’un des beach breaks les plus puissants du pays.

Quand partir au Nicaragua ?

Le Nicaragua jouit d'un climat tropical humide qui assure une température autour de 30 degrés toute l’année. L’eau est également particulièrement chaude, permettant de surfer en bikini ou en boardshort. De novembre à avril, la saison sèche est la plus propice au tourisme et à l’apprentissage du surf avec des petites vagues et un vent offshorte constant. De mai à octobre, la saison des pluies amène avec elle des swells plus puissants. Les vents peuvent devenir imprévisibles et les tempêtes tropicales se réveillent, offrant aux surfeurs expérimentés des vagues world class.

Un pays authentique facile à visiter

Encore préservé du tourisme de masse, le Nicaragua offre une expérience authentique de l’Amérique centrale. Les locaux sont chaleureux, accueillants et toujours disposés à conseiller les voyageurs. En revanche, l’anglais y est très peu parlé. Pensez à réviser vos bases d’espagnol avant de monter dans l’avion ! Sur place, tout est plutôt facile : les logements sont peu chers, la nourriture très bonne et les transports bien desservis. Faites cependant preuve de patience, les distances sont courtes mais les routes parfois en mauvais état et les arrêts réguliers : cela prend du temps. En terme de sécurité, le Nicaragua affiche le taux de criminalité le plus bas d’Amérique centrale. Y voyager est relativement sûr, à condition de respecter les règles de prudence de base et de ne pas tenter les voleurs.

Une richesse historique, culturelle et naturelle

Outre le surf, le Nicaragua possède de nombreux trésors. La nature notamment y est spectaculaire avec une grande variété de paysages et d’habitats naturels. Entre forêt tropicale encore préservée, lacs immenses et volcans encore actifs au fond desquels il est possible d’admirer la lave en fusion, les amoureux de nature à la recherche de dépaysement ne seront pas déçus. Mais la richesse y est également culturelle. Baladez-vous dans la magnifique ville de Granada à la découverte des vestiges de l’histoire coloniale. Surnommée « la grande sultane » à cause de ses bâtiments au style andalou mauresque construits par les colons espagnols au 16ème siècle, la ville est considérée comme l’une des plus belles villes coloniales d’Amérique centrale.

La vie simple entre « Surf, Toña y Tacos » !

Monter dans un bus coloré pour rejoindre sa prochaine destination. Acheter des fruits tropicaux au marché. Déguster une Toña (la bière locale) après sa session de surf avant de voir le ciel s’embraser de mille couleurs au coucher du soleil. Déguster le fameux « nacatamale », plat traditionnel des "Nicas", constitué d'une pâte de maïs garnie de porc ou de poulet, de riz, de poivrons, de tomates, de pommes de terre, d'oignons, d'ail et autres condiments, le tout enrobé dans une feuille de banane plantain. Regarder les étoiles, allongé sur le sable encore chaud. La vie au Nicaragua s’écoule doucement et simplement. Si vous voulez éviter les destinations bondées, vous reconnecter à la nature, rencontrer des voyageurs de tous horizons sauf du vôtre et vous ressourcer dans un environnement préservé, n’hésitez plus ! Le Nicaragua est fait pour vous.