Découvrez, comparez et réservez votre

Surf camp au Panama

Le surf au Panama

Le Panama est situé entre le Costa Rica au nord-est et la Colombie au sud-ouest, la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique au nord et l’océan Pacifique au sud. Formant un isthme, le Panama est mondialement connu pour son canal artificiel de 77 kilomètres qui fournit un passage maritime entre les deux océans. Outre son intérêt pour l'industrie maritime, le Panama a beaucoup à offrir aux voyageurs. Pour les amoureux de nature et d’activités outdoor, le pays séduit par ses belles plages sablonneuses et ombragées et ses nombreuses opportunités de surf.

Beach breaks, reefs, barrels ou longues vagues : le Panama séduit en effet par la variété de ses spots. Il y en a bien sûr des très réputés mais aussi beaucoup d’autres plus confidentiels à découvrir parfois seul à l'eau. Quelle que soit la saison, la destination reste encore préservée du tourisme de masse, et si le pays est moins connu des amateurs de glisses que le Costa Rica, la pratique du surf y est pourtant aussi répandue et variée. C'est donc une destination qui sort des sentiers battus, idéale pour un surf trip en Amérique centrale !

Surf camps au Panama

Il existe de nombreux surfcamps au Panama. Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs d'entre eux afin de vous faire vivre un surftrip inoubliable lors de vos prochaines vacances au Panama !

Découvrir les surf camps au Panama

Pourquoi venir surfer au Panama

Quand partir ?

Le surf au Panama fonctionne toute l’année mais propose différentes options selon les saisons. De juin à novembre, la saison des pluies est marquée par un vent on shore qui fournit généralement une houle régulière. De décembre à mai, pendant la saison sèche, le vent off shore vient renforcer la qualité des vagues déjà consistantes. Ainsi le printemps, de février à avril, est connu pour être le meilleur moment pour les fans de surf.

Où surfer ?

Autour de Panama city se trouve le spot d’El Palmar. Très populaire des locaux, ce spot est idéal pour les débutants mais apprécié des surfeurs de tous niveaux. La houle y atteint régulièrement les deux mètres.

Dans le sud et le sud-ouest, le spot de Santa Catalina offre un surf fiable de mars à octobre. Ce qui était encore récemment un petit village de pêcheurs abrite aujourd’hui les élites et les expatriés. Favorable aux surfeurs expérimentés, ce spot est également prisé des débutants et de nombreux surf camps et guesthouses s’y sont rapidement installés. Plus au sud, Playa Vena ou encore Morro Negrito offrent une houle régulière toute l’année et des conditions parfaites pour les surfeurs débutants et intermédiaires. Les plus expérimentés pourront s’aventurer à Cambutal avec des vagues pouvant atteindre 6 mètres.

Au nord, prenez un bateau pour l’île Grande qui offre des vagues de 2,5 mètres, une eau claire et de magnifiques récifs coralliens. L’île Colon propose également un surf consistant et puissant avec des vagues de 4,5 mètres et une forêt tropicale sauvage et exotique. Sur l’île Bastimentos ou l’île Carenero, réservées aux experts, préparez-vous à faire face à des vagues de 6 à 10 mètres. Outre ces deux spots massifs, l’archipel de Bocas del Toro composé de de neuf îles tropicales offre des vagues adaptées à tous les niveaux.

Un joyau de nature brute

Si les amoureux de nature optent naturellement pour un voyage au Costa Rica, le Panama n’est pas en reste puisqu’il présente la même richesse en termes de biodiversité. On y retrouve comme au pays de la Pura Vida montagnes volcaniques, forêts tropicales, côtes et plages variées ainsi qu’une multitude d’animaux sauvages comme le jaguar, le quetzal, le paresseux, le tapir ou le singe-arraignée. La richesse de la faune et la flore offre aux voyageurs la possibilité de profiter d’un large panel d’activités de plein-air : randonnée, escalade, camping, pêche, plongée, balades à cheval, rafting, tyrolienne, pagaye dans la mangrove, pirogue sur le Río Chagres, yoga face à la mer… Le pays abrite également quelques-uns des meilleurs producteurs de café au monde ainsi qu’une tribu indigène, les indiens d’Embera, dont on peut visiter le village. Vous aurez donc de quoi occuper vos journées après vos sessions de surf !

Un pays facile à visiter

Le Panama se traverse en longueur sur la Panaméricaine. Les distances sont longues et fastidieuse mais la route est fiable. Vous pourrez choisir d’emprunter le réseau d’autocars très bien desservi ou alors louer votre propre voiture. En ce qui concerne les locaux, les panaméens sont fiers de leur pays et ravis d’y accueillir les étrangers. Ils seront toujours prêts à vous aider ou vous conseiller et cela en espagnol ou en anglais, le Panama profitant de l'influence des États-Unis et de la nature internationale du canal. Côté sécurité, le Panama est l’un des pays les plus sûrs d’Amérique centrale !