Découvrez, comparez et réservez votre

Surf camp au Salvador

Le surf au Salvador

Avec ses 20 742 de Km² et ses 6 millions d’habitants, le Salvador est le plus petit pays d’Amérique centrale. Bordé au nord par le Guatemala et au sud par le Honduras, il bénéficie de 320 kilomètres de côtes et comme ses voisins d’excellents spots de surf qui en font une destination de surf trip idéale.

La majorité des vagues salvadoriennes sont des points breaks puissants qui ouvrent et déroulent en longues droites. Pour profiter de ces vagues très convoitées, cap sur le spot world class de Punta Roca, le village d’El Tunco ou encore des spots plus sauvages où vous serez pratiquement seul à l’eau !

Côté climat, le Salvador est situé dans une zone tropicale où les variations de températures sont faibles. L’eau y est chaude et le surf fonctionne toute l’année. La meilleure saison pour partir est la fin d'année qui coïncide avec la saison sèche, mais les meilleures vagues déferlent de mai à septembre pendant la saison des pluies.

Surf camps au Salvador

Il existe de nombreux surfcamps au Salvador. Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs d'entre eux afin de vous faire vivre un surftrip inoubliable lors de vos prochaines vacances au Salvador !

Découvrir les surf camps au Salvador

Pourquoi venir surfer au Salvador

Le surf au Salvador

Le Salvador est idéalement situé avec une exposition plein sud aux houles de l’Antarctique. Ses spots de surf sont pour la grande majorité des points breaks, ce qui signifie que la marée n’a pas d’incidence sur les vagues. Celles-ci démarrent toujours au même point pour former de longues droites très prisées des surfeurs du monde entier. Programmez vos sessions le matin quand le vent offshore lisse et creuse les vagues pour en profiter au maximum. D’octobre à avril, la saison sèche offre aux visiteurs des conditions météorologiques très agréables. Il fait beau, il fait chaud, l’eau est claire et les vagues sont bonnes ! Seule mise en garde : le soleil est très agressif à cette période de l’année. Les surfeurs expérimentés préfèreront de leur côté la saison des pluies qui s’étend de mai à septembre avec des vagues plus puissantes et consistantes. Bon à savoir: l’eau y est boueuse à cause des rivières en crues.

Les meilleurs spots surf du Salvador

Le spot salvadorien le plus réputé est Punta Roca, accessible depuis le village de La Libertad. C’est une droite très rapide où se déroulent régulièrement des compétitions internationales. Vous ne serez pas seul à l’eau mais cela vaut le coup. Pour les niveaux débutants et intermédiaires, de nombreux surf camps ont élu domicile à El Tunco, ce petit « Hossegor » local devenu la référence du surf et de la fête en quelques années au Salvador. Destination à la mode, El Tunco est certes très fréquenté mais présente par conséquent l’avantage d’être très sécurisé. Allez à l’eau tôt le matin pour éviter la foule, sur les spots de la Bocana, la Bocanita ou El Zuncal en fonction de votre niveau. Cette dernière vague est très prisée des longboarders et on y voit de plus en plus de filles ! Sur la côte Est du pays, les spots les plus réputés sont Punta Mango et Las Flores. Un peu plus chers que leurs voisins, ils proposent pour autant d’excellentes conditions de surf.

Voyager bon marché

Il est facile de se déplacer d’un spot à l’autre au Salvador grâce aux « chicken bus », ces autocars scolaires américains repeints et utilisés par les locaux et les touristes pour les trajets quotidiens. L’autoroute panaméricaine qui longe la côte est très bien entretenue, ce qui rend la majorité des déplacements aisés et rapides pour des sommes très modiques (environ 60 centimes par trajet). Avec les chicken bus, pas besoin de louer de voiture. Une mise en garde cependant : faites attention à les emprunter avant la nuit tombée pour éviter les problèmes d’insécurité.

Que faire après le surf ?

Pour vous détendre et faire la fête, rendez-vous dans le village d’El Tunco qui attire de nombreux touristes américains en vacances mais aussi les salvadoriens en quête de détente le weekend. Vous y profiterez de beaux couchers de soleil et de fêtes qui durent toute la nuit dans une ambiance débridée ! Côté nature, le Salvador est modelé par les volcans et offre de nombreuses possibilités d’aventure. Le pays abrite en effet 25 volcans dont certains sont encore actifs. On y trouve parfois des lacs de cratère impressionnants, comme à Santa Ana ou Ilopango. Au cœur du pays, vous pourrez profiter de forêts luxuriantes, de cascades, de plantations de café, de champs de canne à sucre ou encore partir à la découverte des fincas (ranchs d’Amérique latine). Comme au Costa Rica, des parcs nationaux comme celui de Monte Cristo abritent une faune très riche (singes-araignées, pumas, toucans, daims blancs, loutres, quetzals…) et côté culture, l’héritage maya est très présent au Salvador avec notamment les ruines de Tazumal et les sites de San Andrés, Casa Blanca et Joya de Cerén. Vous aurez donc largement de quoi faire et passer des vacances inoubliables !

Et la sécurité dans tout ça ?

Le Salvador est longtemps resté classé comme l’un des pays les plus dangereux du monde. Marqué par une guerre civile sanglante qui a duré 12 ans, le pays traine une mauvaise réputation dont il a du mal à se débarrasser, d’autant qu’il reste le théâtre de règlements de compte entre gangs rivaux. Cela étant dit, ces violences restent très localisées, les touristes n’y sont pas mêlés et la police sécurise les sites touristiques principaux. Comme dans tous les pays de cette région du monde, respectez les consignes élémentaires de sécurité, restez prudents et ne traînez pas trop dehors à la nuit tombée.