Découvrez, comparez et réservez votre

Surf camp à Tenerife

Le surf à Tenerife

Avec 2 034 km², Tenerife est l’île la plus grande et la plus peuplée de l'archipel espagnol des Canaries. Située à l’ouest de Gran Canaria et de Fuerteventura et à une centaine de kilomètres des côtes marocaines, c’est une excellente destination pour un surf trip mais aussi pour se dépayser à moindres frais.

Tenerife bénéficie d’un climat doux avec une température moyenne de 25 degrés et une eau à environ 20 degrés toute l’année. Avec ses paysages naturels de rêve entre plages et volcans, ses petites maisons bariolées et ses habitants chaleureux, Tenerife est un petit paradis où il fait bon vivre.

Côté surf, l’île propose des spots pour tous les niveaux, du débutant au professionnel et de bonnes conditions de glisse toute l’année. L’île compte une trentaine de spots de surf de natures variées entre beach et reefs breaks d’origine volcanique. Le swell y rentre toute l’année de façon consistante et offre son lot de droites, de gauches, de pics et de tubes aux amateurs de glisse.

Surf camps à Tenerife

Il existe de nombreux surfcamps à Tenerife. Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs d'entre eux afin de vous faire vivre un surftrip inoubliable lors de vos prochaines vacances à Tenerife !

Découvrir les surf camps à Tenerife

Pourquoi venir surfer à Tenerife

Les meilleurs spots de Tenerife

Les spots du nord de l’île fonctionnent pendant l’hiver d’octobre à avril tandis que la côte sud reçoit le swell durant les mois d’été. Chaque côté bénéficie de spots plus ou moins adaptés à tous les niveaux, chacun y trouvera son bonheur !

Situé au nord de l’île, Almáciga est l’un des spots les plus connus de Tenerife. Il est actif une bonne partie de l’année et offre vagues puissantes et barrels à tous les niveaux de surfeurs. Dans les environs de Santa Cruz, on trouve également les spots de Los Dos Hermanos, Baja de Martiánez et de Benijo, réservés aux surfeurs intermédiaires et experts avec de gros barrels lorsque le swell rentre. Pour les débutants, Martianez est idéal en été avec de longues droites plutôt douces. La Izquierda del Conquistador est également une bonne option ainsi que Bajamar avec sa vague puissante et longue adaptée à tous les niveaux.

Au sud, La Derecha, Chickens, El Bunker, El Palmar et El Dedo sont réservés aux bons surfeurs. Ici, attention à la taille des vagues et au reef ! Dans le même coin, les niveaux débutants pourront se perfectionner sur les spots de Las Americas, El Medio, La Fitenia et La Piscinia. Les vagues y fonctionnent toutes l’année, sont faciles d’accès et parfaites pour apprendre et se perfectionner.

Un petit point d’attention à Tenerife autour du localisme : sur certains spots, les locaux n’aiment pas trop partager leurs vagues et l’ambiance peut parfois tourner au vinaigre !

Détente et dépaysement à petit prix

Tenerife est une destination proche géographiquement et pourtant extrêmement dépaysante ! C’est donc la bonne option pour les petits budgets avec des billets d’avion entre 100 et 300 euros offerts par les compagnies aériennes low cost. Le voyage se fait depuis Paris en quelques heures.

Pour limiter les frais, optez pour la formule tout compris d’un surf camp. Le spot de Las Americas offre un grand nombre d’options en termes de surf schools et de surf camps dans une ambiance festive et bohême. Comptez environ 345€ pour huit jours et sept nuits en comptant le logement et six cours de surf d'une heure trente.

Côté transports, n’hésitez pas à louer une voiture pour vous balader dans l’île en marge de vos sessions de surf. Vous y ferez l’expérience de la tranquillité avec un rythme de vie très différent de celui que l’on connaît en France. Les canariens se lèvent tard, fond un break l’après-midi et dînent tard le soir. Un bon moyen de recharger les batteries !

Tenerife, une île pleine de richesses

Encore préservé du tourisme de masse, le Nicaragua offre une expérience authentique de l’Amérique centrale. Les locaux sont chaleureux, accueillants et toujours disposés à conseiller les voyageurs. En revanche, l’anglais y est très peu parlé. Pensez à réviser vos bases d’espagnol avant de monter dans l’avion ! Sur place, tout est plutôt facile : les logements sont peu chers, la nourriture très bonne et les transports bien desservis. Faites cependant preuve de patience, les distances sont courtes mais les routes parfois en mauvais état et les arrêts réguliers : cela prend du temps. En terme de sécurité, le Nicaragua affiche le taux de criminalité le plus bas d’Amérique centrale. Y voyager est relativement sûr, à condition de respecter les règles de prudence de base et de ne pas tenter les voleurs.