Découvrez, comparez et réservez votre

Surf camp en Thaïlande

Le surf en Thaïlande

La Thaïlande connaît depuis plusieurs années un boum du tourisme sur l’ensemble de son territoire. De Chiang Mai au nord à Phuket au sud en passant par la vibrante Bangkok, des fêtes sans fin de Koh Phangan aux fonds marins de Koh Tao en passant par la tapageuse Koh Samui, les voyageurs ont mis le grappin sur un pays aux mille facettes et aux nombreuses richesses naturelles et culturelles.

En revanche, le pays n’est pas réputé pour être une destination de surf. Les voyageurs en quête de sensations lui préfèrent largement sa voisine, l’Indonésie. Pourtant, contrairement aux idées reçues, il y a des vagues en Thaïlande. Alors effectivement, la portion surfable n’est pas gigantesque, mais elle existe. Elle s’étend du sud de Phuket jusqu’à la frontière avec la Malaisie.

Surf camps en Thaïlande

Il existe de nombreux surfcamps en Thaïlande. Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs d'entre eux afin de vous faire vivre un surftrip inoubliable lors de vos prochaines vacances en Thaïlande !

Découvrir les surf camps en Thaïlande

Pourquoi venir surfer en Thaïlande

De nombreux spots aux alentours de Phuket

Les plus grosses vagues déferlent d'avril à novembre. Le swell arrive du sud-ouest et est bien souvent conditionné par la mousson, le vent qui souffle non-stop pendant 3-4 jours ou le passage de typhons au large. Aussi lorsque le vent retombe, la mer redevient calme et la hauteur des vagues ne dépasse par les 1 ou 2 mètres. Les spots les plus réputés en Thaïlande sont Bang Tao, un beach break avec plusieurs pics, Nai Yang, une belle droite au large de Phuket qui évolue sur du reef, Kata Yai très prisé pour les compétitions, Kamala pour les niveaux experts avec ses 3 mètres de hauteur, Kalim Reef réputée pour être la meilleure vague du pays et Karon Beach. L’avantage de la Thaïlande, c’est que les spots ne sont pas bondés. Le surf n’étant pas un sport très pratiqué des locaux, ils sont globalement tous désertés quand les vagues prennent de la taille. Vous aurez même certainement l’occasion de surfer seul de très belles vagues. Mise à part la fréquence des bonnes sessions, certains spots n’ont rien à envier à Bali. Si vous êtes débutants, des écoles de surf proposent des cours à Phuket sur les spots de Kata Beach et Kata Noi. Vous pourrez aussi y louer votre board, vous évitant ainsi de voyager avec la vôtre et de potentiellement devoir payer des frais supplémentaires auprès de votre compagnie aérienne.

Une destination peu chère

Si vous venez surfer en Thaïlande, alors vous tomberez en pleine saison de la mousson, soit la période la moins chère. Vous pourrez trouver des billets d’avion à environ 500 euros l’aller-retour avec des compagnies comme Emirates ou Etihad. Sur place, les prix des hébergements sont eux aussi à la baisse. Les infrastructures hôtelières n’étant pas pleines, vous pourrez facilement négocier les tarifs dans les hôtels et guesthouses. Vous ne devriez pas dépenser plus de 20 euros pour une chambre à deux. Côté nourriture, les repas ne sont pas chers en Thaïlande. N’hésitez pas à vous balader dans les marchés locaux : vous pourrez déguster un Pad Thaï (plat local à base de riz et de légumes sautés) parfois pour un euro seulement. Pour vos déplacements, pas besoin d’y réfléchir trop longtemps, optez pour le scooter ! Ce sera la meilleure façon d’aller de spot en spot et de découvrir les paysages du sud de la Thaïlande. Demandez au loueur de vous installer un rack pour transporter votre planche facilement. En période de mousson, renseignez-vous quand même avant de prendre la route car les fortes averses peuvent être dangereuses. En gros, si vous vous débrouillez bien, vous ne devriez pas dépenser plus de 25 euros par jour.

Une destination multiple et dépaysante

La Thaïlande est si vaste que l’on a l’impression d’y visiter plusieurs pays. Au nord, vous ferez l’expérience de la montagne, des temples bouddhistes gigantesques, de la jungle mais aussi d’une atmosphère culturelle et spirituelle marquée par la promiscuité avec la Birmanie. Les adeptes d’histoire, de culture et de nature sauvage y trouveront silence, recueillement et vestiges de l’époque de la route de la soie. A Bangkok, l’effervescence de la ville ne laisse pas indifférent. Embarquez à la découverte du fleuve Chao Phraya et de ses marchés flottants, marchez au gré des rues, mangez dans les marchés locaux, visitez les temples et le palais royal. La nuit, mettez le cap sur la très touristique Khao San Road pour profiter de l’ambiance festive et rencontrer des voyageurs de tous les horizons. A 80 kilomètres au nord, visitez l’ancienne capitale du Royaume de Siam, Ayutthaya, qui est aujourd’hui un magnifique site archéologique. Au sud, on retrouve les îles qui donnent à la Thaïlande sa réputation de paradis : Koh Phi Phi et ses eaux turquoises, Koh Lanta et sa nature brute, Koh Tao et ses sites de plongée exceptionnels, Koh Phangan et son ambiance bohême, Koh Samui et ses fêtes jusqu’au bout de la nuit… sans oublier les stations balnéaires de Phuket et Krabi !